Les Forces de Progrès sont un groupe politique au sein de l'Assemblée départementale de la Côte-d'Or.
Il réunit les conseillers départementaux socialistes, écologistes, progressistes et divers gauche.

Les actus du groupe

Transfert de compétences : la droite mauvaise joueuse

Transfert de compétences : la droite mauvaise joueuse

Les transferts de compétences donnent à nouveau lieu à des crispations, plus politiciennes que politiques, dans la majorité. Cette fois-ci c’est avec la Région et à propos du transfert de la compétence des transports scolaires et non-urbains. Par deux fois, la Chambre régionale des comptes a enjoint au Département de la Côte-d’Or de régler son dû à la région.

Mais pour la droite, ce que la commission locale d’évaluation des ressources et des charges transférées (CLERCT) avait conclu n’est plus valable... Il y aurait matière à défendre les intérêts du Département en contestant la légitimité de la somme réclamée : soit 2 552 483,60 €, qui correspond à une part des crédits que versait le Département aux deux autorités organisatrices de transport, le Grand Dijon et l’agglomération de Beaune.

La ficelle politicienne est un peu grosse : changer les règles du jeu en cours de route relève d’un comportement de mauvais joueur ! Surtout quand on sait que cette commission est composée à moitié par le Département. Nous nous sommes clairement prononcés pour suivre l’injonction de la Chambre régionale des comptes et inscrire cette dépense dans le budget, dans la suite logique des conclusions de la CLERCT et de la Chambre régionale des comptes qui constatait le manquement.

Alors que le Président du Département se veut le champion du respect rigoureux de la loi, il conteste sa légitimité dès qu’il s’agit de transferts de compétences. Et il s’apprête à instrumentaliser la justice par un recours contentieux. Pourtant c’est bien la loi qui les a organisés et la majorité départementale serait bien inspirée de respecter les lois, toutes les lois, pas seulement celles qui lui conviennent.

 

Tribune publiée dans l'édition de novembre 2020 de Côte-d'Or, le mag.

Tags: 

DM2 : les interventions faites en session DM2 du 13 octobre 2020

Retrouvez en ligne les différentes interventions faites ce mardi 13 octobre 2020 en session consacrée à la Décision budgétaire modificative n°2 du Conseil départemental de la Côte-d'Or avec les voeux, amendements et questions des élus du groupe.
 

Au cours de cette session, deux voeux ont été défendus au nom des élu.e.s du groupe : pour le dépôt d'une plainte contre Eric Zemmour et la chaine Cnews déposé par Christine Renaudin-Jacques et pour le maintien de la qualité de la desserte ferroviaire TGV en Côte-d'Or présenté par Paul Robinat. Le premier a été rejeté et le second a été fondu dans un voeu commun adopté à l'unanimité. A lire en intégralité en cliquant sur les images ci-dessous. 

 

Tags: 

Tarifs de cantine : une annonce qui accentue encore les inégalités

Tarifs de cantine : une annonce qui accentue encore les inégalités

La majorité du Conseil départemental a décrété une baisse du tarif unitaire du repas dans les cantines des collèges de 3,74 € à 2 € par repas. Si réduire un tarif n’est pas fait pour susciter la contrariété, la mesure a un coût, estimé à 3,62 M€, pour le département.

Cela revient à faire payer par le contribuable la réduction du coût du service payé par les familles. Cette mesure, si elle peut paraître bénéfique au premier abord, ne fait en réalité qu’augmenter les inégalités. En effet, pourquoi faire payer le même tarif aux familles disposant de moyens les plus importants (avec plus 5000 euros par mois) avec les familles en précarité dont les revenus sont souvent inférieurs au SMIC (1219 € nets) ? Une fois de plus, ce sont les plus riches qui vont bénéficier de cette diminution du tarif de la restauration scolaire des collèges.

Pour notre part, nous avons proposé un tarif proportionné aux revenus des familles. Une mesure de justice sociale est de faire payer plus les plus aisés et moins les plus précaires. Beaucoup de collectivités ont déjà fait ce choix de justice en proposant des tarifs bien plus bas pour les plus fragiles.

Adoptée sans concertation, cette décision met par ailleurs en difficulté les communes ou intercommunalités dont les élèves de primaire utilisent les cuisines des collèges. Dans la même famille, l’élève du collège paierait 2 € le repas, tandis que son frère ou sa soeur en primaire devrait 3,74€ ? Ce n’est ni cohérent ni juste.

Personne ne doit être dupe : cette annonce à quelques mois des prochaines élections départementales ressemble plus à une opération de communication massive au détriment des familles et des finances du Conseil départemental.

 

Tribune publiée dans l'édition d'octobre 2020 du magazine départemental de la Côte-d'Or.

Tags: 

Dijon capitale verte européenne avec le soutien du département de la Côte-d'Or ?

Retrouvez ici le courrier adressé au Président du Conseil départemental de la Côte-d'Or par Mmes Colette POPARD et Nathalie KOENDERS, pour lui proposer de soutenir la candidature de Dijon, capitale verte européenne.

A lire en intégralité ci-dessous en cliquant sur l'image.  

 

Pour nous contacter

03 80 27 39 90


Secrétariat du Groupe des Forces de Progrès du Conseil départemental de la Côte-d'Or
19 boulevard de Brosses
21000 DIJON
[email protected]
           


Aller en haut