Les Forces de Progrès sont un groupe politique au sein de l'Assemblée départementale de la Côte-d'Or.
Il réunit les conseillers départementaux socialistes, écologistes, progressistes et divers gauche.

Les actus du groupe

Christophe AVENA et Céline TONOT succèdent à Colette POPARD et Paul ROBINAT.

Christophe AVENA et Céline TONOT succèdent à Colette POPARD et Paul ROBINAT.


A retrouver en ligne sur le site d'Infos-Dijon, sur celui du Bien public, ceux du Chatillonnais et l'Auxois ou de l'Hebdo Dijon, la présentation des nouveaux et anciens responsables du groupe des Forces de progrès (ou en cliquant sur les images ci dessous).

 

Communiqué de presse: non à la main-basse sur la compétence de l'eau par le département.

Communiqué de presse:
non à la main-basse sur la compétence de l'eau par le département.

Un recours a été déposé ce jour au nom du groupe des Forces de progres pour demander l'annulation d'une délibération votée par la seule majorité départementale pour programmer des études d'alimentation en eau potable, alors même que le département n'est pas la collectivité compétente.

A lire en intégralité ci-dessous en cliquant sur l'image.  

Colette Popard (PS) : « J’ai décidé de prendre ma retraite politique »

Colette Popard (PS) : « J’ai décidé de prendre ma retraite politique »

A retrouver en ligne sur le site du Bien public, un interview de Colette POPARD, présidente du groupe, ou en cliquant sur l'image ci-dessous.

 

 

Tous acteurs de notre alimentation !

Tous acteurs de notre alimentation !

L’évolution de notre système alimentaire vers une production et une consommation durables, préservant l’environnement et la santé tout en restant viables sur le plan économique, passe bien entendu par des actes individuels quotidiens, mais surtout par l’implication des institutions. Les collectivités territoriales, notamment, doivent soutenir activement la transition agroécologique, les productions et consommations locales et bio.

C’est dans cette optique qu’a été présenté, lors de la session du Conseil Départemental du 17 novembre, le Projet Alimentaire Territorial.

Considérant qu’il allait dans la bonne direction, le Groupe des Forces de Progrès a voté ce projet, mais n’en a pas moins déploré son manque d’ambition face à l’urgence climatique. Il a donc fait plusieurs propositions pour l’amender, et notamment la création d’un Conseil Local de l’Alimentation.

Ce conseil regrouperait les élu.e.s locaux et les acteurs de la filière agricole, mais également ceux de la distribution, du tourisme, de l’environnement et de l’économie sociale et solidaire. Il constituerait un lieu de discussion et de réflexion pour penser le modèle alimentaire de demain, qui devra bénéficier aux producteurs comme aux consommateurs et trouver sa place entre le tout global et le tout local. Ce conseil serait en outre un nouvel outil de démocratie, espace participatif où les citoyen.nes intéressé.es pourraient s’exprimer.

La majorité départementale a pourtant botté en touche et opposé une fin de non-recevoir à cette proposition, arguant de l’avancement insuffisant du Projet Alimentaire Territorial. Le Groupe des Forces de Progrès estime bien au contraire que nous aurions tous et toutes grand intérêt à échanger dès aujourd’hui sur ce sujet dont les enjeux s’avèrent cruciaux.

Tribune publiée dans l'édition du magazine départemental de janvier-février 2021.

Tags: 

Pour nous contacter

03 80 27 39 90


Secrétariat du Groupe des Forces de Progrès du Conseil départemental de la Côte-d'Or
19 boulevard de Brosses
21000 DIJON
contact [arobase] forcesdeprogres.net
           


Aller en haut