La solidarité au coeur de l’action : accompagner les plus fragiles au quotidien

 

La solidarité au coeur de l’action :
Accompagner les plus fragiles au quotidien

Accident de la vie, chômage, perte d’autonomie, enfance maltraitée, la solidarité sera mise au coeur de l’action.

Enfance

• Favoriser et faciliter l’accueil et la garde de la petite enfance sur tout le département en révisant les aides financières aujourd’hui limitées.
• Enfance en danger : rétablir les places supprimées dans les établissements accueillant des enfants en danger.
• Rénover et restructurer la maison départementale de l’enfance

Jeunesse

• Créer des emplois d’avenir pour les jeunes.
• Favoriser l’émergence de projets portés par les jeunes en abondant les crédits destinés à soutenir leurs projets.
• Organiser un forum de l’éducation populaire et de la jeunesse, associant les mouvements d’éducation populaire, les collectivités et les jeunes afin d’instaurer de nouvelles pratiques pour plus de démocratie et de participation dans la conduite des politiques Jeunesse.

Personnes âgées

• Pour diminuer le prix de journée finalement à charge des personnes âgées et soulager ce cout à charge de leurs familles, augmenter la participation du département dans la construction et ou la modernisation des établissements.
• Supprimer le quota de pauvres de 20% dans les maisons de retraite
• Veiller à rétablir des dotations de fonctionnement suffisantes pour permettre aux établissements de faire face aux besoins en personnel
• Soutenir et soulager les aidants familiaux en développant l’accueil temporaire et l’offre de formations.
• Etablir un dialogue confiant avec le Conseil départemental de la citoyenneté et l’autonomie (ex CODERPA).
• Valoriser et encourager l’accueil familial.

Handicap

• Donner à la maison de l’autonomie son vrai rôle de facilitateur et de conseil
• Développer l’accessibilité des personnes handicapées aux loisirs, à la culture et aux sports.
• Favoriser l’emploi des personnes handicapées

Insertion

Les structures d’insertion emploient des salariés qui rencontrent des difficultés sociales et professionnelles en leur proposant une mise en situation de travail réelle, essentielle à leur autonomie. L’insertion doit rester dans l’action et tout faire pour enlever les barrières à l’emploi. Dans ce domaine aussi, il sera nécessaire de développer un partenariat actif.

• Soutenir l’activité et la pérennité des structures d’insertion qui contribuent à l’accès à l’emploi des personnes en difficultés sociales et professionnelles
• Accompagner les projets d’économie sociale et solidaire liés à une consommation durable et de proximité
• Introduire une clause sociale dans les marchés publics pour ouvrir les chantiers du conseil général aux personnes en insertion.
• Mettre en place des micros crédits personnels et sociaux pour permettre aux particuliers en difficultés financières de démarrer une activité commerciale ou un projet personnel.

Pour nous contacter

03 80 27 39 90


Secrétariat du Groupe des Forces de Progrès du Conseil départemental de la Côte-d'Or
19 boulevard de Brosses
21000 DIJON
[email protected]
           


Suivez le groupe sur Twitter !



Aller en haut