La majorité UMP-UDI a utilisé le département à des fins purement partisanes.

Les frais de communication pas perdus pour tout le monde !

789 395 €

C’est le montant réglé à la filiale de Bygmalion de 2008 à 2014 pour la rédaction et la préparation de la maquette du magazine départemental.
De 800 000€ en 2003 à plus de 2 000 000€ chaque année depuis 2009, l’explosion des frais de communication a servi à la communication politicienne et partisane de la majorité UMP-UDI.
Plusieurs fois, les élus des Forces de Progrès ont demandé de diviser par deux les crédits de communication.

 

La promotion du territoire à toutes les sauces...

490 000 €

C’est le total, à raison de 70000€ par an, des crédits ouverts depuis 2009 pour financer toute sorte de manifestations très locales, pour un public restreint et parfois même bénéficiaires ! Dans le même temps, plus un seul centime n’a été accordé depuis 2009 pour soutenir des projets de solidarité internationale (accès à l’eau, à l’éducation,…).

 

Pas d’emploi d’avenir, mais l’avenir de l’emploi...

245 636 €

C’est le total, évalué sur la base du salaire annuel chargé, pour le recrutement en juillet 2009 pour 3 ans, renouvelé 3 ans, d’un « chargé de mission insertion » au sein des services du Conseil général. Le recrutement à ce poste de l’animateur départemental de l’UDI, jusque là membre du cabinet du président, est purement fortuit et n’a rien à voir avec un emploi de complaisance. Entre temps, ledit chargé de mission a été élu conseiller régional UDI, vice-président du SICECO, réélu maire…

 

Investissez, investissez, on vous soutient !

101 931 €

C’est le total, évalué là encore, du cadeau fait par les élus UMP-UDI à un hôtelier-restaurateur montbardois. Celui-ci avait perçu pour financer des travaux de mises aux normes de son établissement, un total de 180926 € d’aides, à rembourser s’il cédait ou vendait son établissement avant 10 ans. Mais c’était sans compter sur la majorité UMP-UDI: s’il vend avant, il ne devra rien rembourser.

 

Indemnités : + 87 % pour celles du Président

+ 87%

C’est l’augmentation décidée en juin 2014 des indemnités mensuelles versées au Président du Conseil général. En décembre, à l’occasion de la discussion du budget primitif 2015, la majorité UMP-UDI a refusé la proposition présentée par les élus des Forces de Progrès visant à diminuer de 10 % les indemnités des futurs conseillers départementaux.
L’évaluation du surcoût lié au changement de nom (Conseil général en Conseil départemental) est par ailleurs invérifiable. Alors que la majorité UMP-UDI avait déjà décidé de procéder à un changement de logo et des panneaux directionnels.

 

Confusion des genres ?

3 000 000 €

C’est le montant annuel des aides sanctuarisées pendant 5 ans (soit 15 millions au total) par la majorité UMP-UDI à destination de l’agriculture. Alors que à près partout en France, les Départements instruisent directement les aides demandées et les versent en direct aux agriculteurs, ce qui pose un souci à ses collègues ailleurs n’en pose pas à la majorité UMP-UDI en Côte-d’Or dont le Vice-président à l’agriculture est aussi … un membre du Conseil d’administration de la Chambre d’agriculture, élu sur la liste du syndicat majoritaire, … qui dirige la Chambre, … qui décide du montant des taxes qu’elle demande aux agriculteurs. La boucle est bouclée !


Pour nous contacter

03 80 27 39 90


Secrétariat du Groupe des Forces de Progrès du Conseil départemental de la Côte-d'Or
19 boulevard de Brosses
21000 DIJON
[email protected]
           


Suivez le groupe sur Twitter !



  • RT : Ma réaction suite aux déclarations du Président du CD21 Les effets d'annonces se succèdent, mais rien de… https://t.co/aoeEE5Tmkw Il y a 3 mois 4 jours
  • Notre tribune est en ligne avec nos propositions pour Alésia, en Côte-d'Or. A retrouver aussi dans l'édition de sep… https://t.co/HoDCRBUo19 Il y a 3 mois 1 semaine
  • A lire dans la dernière édition de Côte-d'Or Magazine, notre tribune "Pour une action sociale innovante" https://t.co/XSdULuZtNN Il y a 5 mois 1 semaine
Aller en haut